“GAGNEZ ! Le Secret de ceux qui réussissent tout presque systématiquement”

Bonjours

“Business, Amour, Santé, Emploi,…

Découvrez le secret qui fait gagner
ceux qui réussissent
presque systématiquement

‘ai GAGNÉ ! Vous êtes-vous déjà dit cela ?

Le résultat d’un examen peut-être ? Ou la conquête d’un coeur ? Ou alors parce que vous avez décroché un nouvel emploi ? Une promotion au sein de votre emploi actuel ? Le résultat d’un procès, d’une compétition, d’un pari ?

http://go.6c616b686c696c69z2ec74697475733531.8.1tpe.net

Ou alors à l’occasion d’un nouvel appartement plus grand ? Ou d’un salaire plus gros ? Ou encore parce que vous avez réussi à vaincre la maladie, la déprime, la récession, les jours de vache maigre ?

Cherchez bien ! Il existe forcément une ou plusieurs situations dans votre vie passée où vous vous êtes dit ces mots pour vous ou tout du moins des mots s’en rapprochant du style “Tu as réussi ! ” ou “Gagné !” ou “Je suis vainqueur!” ou “C’est gagné !”, etc…

Mais vous avez sans doute aussi entendu ces mots dans votre tête : “Je n’y arriverai jamais”, “J’ai perdu”, “Je n’en suis pas capable”, “C’est au-dessus de mes moyens”, etc. Lisez bien ce qui suit. Ce que vous allez découvrir ci-dessous peut changer votre vie bien au-delà de vos espérances.

On ne nait pas Gagnant, on le Devient

Quand j’ai démarré dans la vie, je n’était pas une personne très sure de moi…

Pour vous donner un exemple précis, alors que j’avais 18 ans, j’ai vu une jolie rousse : La femme de mes rêves ! Le coup de foudre. Vraiment.

Pourtant je ne l’ai pas épousée. Je ne suis pas sorti avec elle. Je ne l’ai jamais embrassée, je ne lui ai même pas… serré la main.

Pourquoi ?

Parce que je lui ai pas parlé. Je me suis dit : “Si elle est faite pour moi, on va se rencontrer une autre fois”.

Il n’y a PAS eu d’autres fois.

Ma peur m’a empêché de lui adresser la parole, je me suis dit “elle peut me rejeter…”

Première règle donc : si on ne joue pas, si on n’agit pas, on ne peut pas gagner. Celui qui n’achète pas de billet de loto ne peut pas remporter le gros lot.

A l’époque, je ne connaissais aucune technique pour améliorer ma confiance en moi. J’étais gouverné par ma peur, et pour tout dire, l’opinion des autres était plus importante à mes yeux que ma propre opinion.

J’étais une girouette en quête de l’acceptation des autres.

Et puis, avec le temps, beaucoup de lectures, et des rencontres de gens remarquables - notamment de grands sportifs- , j’ai appris…

J’ai appris qu’il y avait des “boutons” sur lesquels on pouvait appuyer pour changer sa façon de réagir face aux évènements.

Et à partir de ce moment-là, à chaque fois que j’ai eu une occasion qui se présentait, chaque fois que la chance m’a souri, je me suis décidé systématiquement à appuyer sur le bon bouton.

Bien sûr j’ai eu quelques échecs, mais c’est à la deuxième leçon que j’ai apprise…

Les échecs sont des professeurs. Si on les écoute, on apprend beaucoup sur soi… et sur les autres. Comme le dit une fermière de ma connaissance: “Il n’y a que les ânes qui trébuchent plusieurs fois au même endroit”.

Bien plus tard dans ma vie, mon directeur de banque m’a appelé, par un beau matin d’hiver, pour m’annoncer qu’il rejetterait dorénavant tous mes chèques, qui seraient signalés à la banque de France, et qu’il ne paierait plus les traites en circulation.

Malgré un sale tour joué par un de mes fournisseurs, le directeur de la banque ne voulait rien savoir, et la faillite était en vue.

J’étais dans l’impossibilité de faire face financièrement, et j’eus alors envie de tout lâcher…

Et puis mon coach m’a dit : “Tu peux te lamenter, t’apitoyer sur ton sort, et tout perdre. Mais tu peux aussi réagir et gagner. C’est ton choix. Ne laisse pas tes problèmes te dicter ton futur. Tu ne peux pas faire face à tes paiements ? Va voir tes fournisseurs un à un et négocie avec eux.

Cela a été l’un des moments les plus durs de ma vie. Mon père ayant déjà fait faillite, mes vieux démons ressurgirent.

Je n’avais pas le courage d’aller voir des gens pour leur dire que je ne pouvais pas les payer.

Je les voyais refuser, me rejeter, pire, je les voyais engager des procédures judiciaires contre moi, avec huissiers, saisies, etc…

Et puis j’ai appuyé sur ce fameux “bouton” mental, et tout s’est arrangé.

J’ai été les voir un par un, et tous (sauf un) m’ont aidé bien au-delà de tout ce que je pouvais espérer. C’est certainement une des expériences les plus gratifiantes de ma vie.

Je m’en suis sorti bien plus fort qu’avant cette épreuve qui aurait pu être la fin de mon entreprise.

Je vous parle de “boutons intérieurs à pousser”… Mais de quoi s’agit il exactement ?………………………………………………

http://go.6c616b686c696c69z2ec74697475733531.8.1tpe.net

Cordialemnt

mohammed  lakhlili